En 1 Clic

  • agenda
  • lettre d'information
  • espace partenaires
  • bibliothèque
  • participer

Pour le choix des indicateurs, acteurs des territoires et experts ont été consultés

Les travaux de préparation du SRCAE sur l’adaptation au changement climatique ont permis d’identifier les activités potentiellement vulnérables en Auvergne-Rhône-Alpes. Parmi celles-ci, le tourisme et l’agriculture-sylviculture se révèlent particulièrement sensibles, car en lien fort avec les ressources naturelles, notamment la ressource en eau, et les évolutions du climat. Il a donc été décidé de cibler en priorité ces deux thématiques dans les travaux de l’ORECC.

Focus sur le tourisme et l’agriculture-sylviculture

Deux groupes de travail ont été ainsi constitués, avec comme objectif la sélection d’indicateurs d’effets du changement climatique pour chacune des filières. Ils sont composés de représentants d’institutions, de collectivités, de territoires, d’acteurs économiques et d’experts régionaux.

Les travaux réalisés de manière collective, au sein de ces groupes de travail, concernaient les sujets suivants :

  • Tendances climatiques : repérage des évolutions climatiques et des premiers effets du changement climatique sur les activités tourisme et agriculture-sylviculture
  • Sensibilité des deux secteurs : changements en cours et à venir et effets induits (risques ou opportunités)
  • Vulnérabilité et priorisation des principaux impacts : estimation des changements critiques et discussions autour de la notion d’indicateurs (pistes)
  • Choix d’ indicateurs pertinents pour chaque activité, en lien avec les principaux impacts retenus
  • Validation des résultats obtenus et des publications de l'ORECC au sujet des indicateurs

Cette approche a été complétée par d’autres travaux d’études et de réflexion avec des experts et fournisseurs de données, comme Météo France, l’Agence de l’eau RMC, le CEREMA, Domaine Skiable de France, Atout France, la DRAAF… L’établissement des conventions nécessaires et la construction effective de ces indicateurs ont été abordés en parallèle à ces travaux.

  Les indicateurs liés à ces activités se présentent sous forme de fiches dans la rubrique Indicateurs.


Une méthodologie basée sur l’étude de vulnérabilité climatique

Chaîne d'impacts du changement climatique en Auvergne-Rhône-Alpes © RAEE, 2017
Chaîne d'impacts du changement climatique en Auvergne-Rhône-Alpes © RAEE, 2017

La méthodologie proposée aux groupes de travail s’appuie sur celle utilisée pour l’analyse de la vulnérabilité développée pour l’adaptation aux effets du changement climatique.

Elle s’effectue en 3 temps :

  1. Identification des tendances climatiques en cours et à venir, appropriées à chaque activité,
  2. Compréhension des relations entre changement climatique, ressources et activités économiques, et de leur évolution face au changement climatique,
  3. Identification des vulnérabilités régionales, enjeux critiques et opportunités par activité.

L'outil qui a été utilisé dans les groupes de travail pour mener à bien cette réflexion est une chaîne d’impacts du changement climatique complétée par les acteurs des groupes de travail, indiquant les effets potentiels à venir, ainsi que les risques, que le changement climatique pourrait provoquer à l'horizon 2030-2050. Cette chaîne d'impacts a été complétée en réunion par les groupes de travail, au regard de chacune des thématiques étudiées.

 

[Mise à jour : juin 2017]